Tout d’abord, je tiens à préciser que je n’ai jamais lu Kerouac. Ce qui suit n’a donc aucun rapport avec la “beat generation” (ou alors de façon tout à fait fortuite).

Sinon, vous voyez les souris blanches de laboratoire ? Celles qui courent dans une roue accrochée à leur cage. Elles dépensent beaucoup d’énergie pour assez peu de mobilité. (Les plus taquins peuvent remplacer l’image de la souris blanche par l’adepte de la salle de sport sur un tapis roulant. L’analogie fonctionne aussi).

Bref, ces temps-ci, je me sens un peu souris blanche… D’accord, le Brésil c’est 11 fois la France et tout ça, mais après 5433 km au compteur, nous sommes toujours dans le nord du pays ! Il y a quelque chose qui cloche, non ?

 

Les routes en question sont dans un état qui varie sensiblement d’une région à l’autre, parfois très bonnes, parfois trouées (et parfois uniquement de la piste). Le jeu consiste alors à éviter les nids de poules (d’autruches ?) Tout en se méfiant du camion qui arrive nécessairement pleine balle. Car l’article 1 du code de la route brésilien précise que le conducteur est d’abord un champion du monde de rallye. Or cet article 1 vaut également (surtout ?) pour les chauffeurs de camions. Ainsi, le semi-remorque chargé peut donc se trainer comme une larve à 27 km/h si la route grimpe un peu, puis rester collé derrière toi (et quand je dis collé, on peut voir l’état du filament d’ampoule de phare dans son rétro) quand la pente s’incline en descente avant de te doubler à 120 km/h. Heu….ça fait peur.

Il y a aussi de nombreux radars automatiques (fiscalização eletrônica de velocidad !). Il faut croire que les gouvernements sont tout à fait capables de s’inspirer les uns des autres lorsqu’il y a de bonnes opérations à réaliser.

Mais il y a aussi des côtés sympas et agréables. Par exemple, dans les stations services, le café (cafezinho) est à dispo et gratuit. Il y a absolument partout toujours des cochonneries à grignoter (beignets à la viande ou au fromage, crêpes de manioc, etc.), car les brésiliens passent leur temps à grignoter. Enfin, le litre d’essence coûte environ 1 Euro (ce qui fait aussi parti des trucs sympa).

Bref, on mange du km et on s’imprègne de Bresil. Un pays où, décidément, on se verrait bien poser nos valises quelques temps…

À suivre

 

Suivez-nous sur Facebook

https://www.facebook.com/fredetaldo

13- Salar, vous avez dit salar ?

Dans les incontournables beautés et bizarreries qu’offre la nature de ce côté-ci de la planète Il y a le salar. Si tous les motards ont entendu parler du flat salt lake aux USA où ont lieu les records de vitesse pure, les amateurs de beauté simple, sans record de...
Read More

12- Pinard et cactus

Depuis que Dakar est désormais situé en Amérique en Sud, nous avons tous entendu parler de l’Argentine et de ses pays voisins ainsi que de la pampa, des vaches, des gauchos et des steaks d’1 m2. Nous on n’en savait pas plus que la moyenne, alors on s’est contenté de...
Read More

11- Une 250 à 5000 m ! (et en duo)

Après quelques jours au Paraguay et une traversée de l’immense et désolé Chaco, nous avons atterri à Salta, la grande ville du nord Argentin. Une ville agréable située au fond d’une cuvette, et entourée de montagnes. Avec la Cordillère des Andes et ses altitudes...
Read More

10- La rentrée c’est cool

En règle générale, il faut bien reconnaître que nous ne sommes pas des as de la ponctualité. Mais en voyage, c’est encore pire. Il y a les aléas d’une connection, certes, mais il y aussi le fait que bien souvent on préfère regarder autour de nous, ou même aller boire...
Read More

9- Cristo Redentor

On a beau être grognon et refuser de faire le touriste, il est parfois difficile d’échapper à sa triste condition. A savoir : moi aussi je suis un touriste ! Alors on range sa fierté de côté et, comme tout le monde, on va s’acheter le ticket (20€ !) Pour le...
Read More

8- Boipeba la belle

Vous avez sans doutes déjà remarqué ça : les fantasmes ont beau être d’ordre privé, et parfois intimes, ils n’en sont pas moins récurrents, et donc peu originaux. Non, je ne vais pas vous parler de blonde à forte poitrine, mais d’ile. Mais si vous savez : l'ÎLE, avec...
Read More

7-Lembrança do senhor do Bonfim da Bahia

Le pays de la samba et du futbol est aussi le pays des plages. Pas vraiment un scoop vous me direz, et avec un tel littoral rien de surprenant non-plus. Pour surfers ou pour baigneurs, tantôt en ville, tantôt en pleine nature, il y en a pour tous les goûts, et sur des...
Read More

6-Sur la route

Tout d’abord, je tiens à préciser que je n’ai jamais lu Kerouac. Ce qui suit n’a donc aucun rapport avec la “beat generation” (ou alors de façon tout à fait fortuite). Sinon, vous voyez les souris blanches de laboratoire ? Celles qui courent dans une roue accrochée à...
Read More

5-Du sable, de l’eau et encore un peu de sable

Voila déjà un mois que nous sillonnons le Brésil. En roulant globalement vers le sud et en longeant plus ou moins son littoral. D’ores et déjà, je dois bien avouer qu’avec ces quelques semaines de stage, notre maîtrise de la Caipirinha s’améliore. Nous progressons...
Read More

4-Cassandre raconte encore

  LA MATINEE ENSABLEE: Après avoir quitté Lençois et ses belles "Lagoa Azul" (piscines naturelles au milieu des dunes), on se met en quête de trouver un endroit aussi beau, c'est donc parti pour Jericoacoara, un bord de mer apparemment splendide. En une journée,...
Read More
Show Buttons
Hide Buttons