Ok, je devine déjà les sourires en coin à peine dissimulés et les moqueries assumées des plus taquins nous traitant de soiffards ou pire encore ! Pourtant, ça n’a rien à voir avec ce que vous pouvez imaginer ! Voyager c’est s’intéresser aux cultures locales et quoi de plus emblématique d’une culture que les habitudes alimentaires ? Et aux jeux des 7 différences, ou des 12 ressemblances (celui-là je viens de l’inventer), il y a bien un truc qui traverse toute l’Amérique Centrale : c’est l’importance de la production de canne à sucre (alternativement avec les bananeraies, il faut bien le reconnaître). Et qui dit canne à sucre, dit production de sucre (évidement) mais aussi de rhum !

Innocents comme des agneaux qui viennent de naitre, nous connaissions l’importance du rhum aux Antilles mais étions tout à fait surpris de constater qu’il existe également une production de rhum pour chacun des pays de cet isthme panaméricain. Les experts et autres techniciens chercheront à savoir s’il s’agit de rhums agricoles, donc produit à partir du jus canne (comme c’est le cas pour les rhum antillais), ou de rhums traditionnels produits à partir de mélasse, qui passe d’abord par la transformation en sucre. Pour apporter une réponse à cette question existentielle il a bien fallu aller voir tout ça de plus près. Nous ne sommes pas experts mais curieux, alors je peux donc dire que nous n’avons vu que des rhums traditionnels. Et puisque nous ne sommes pas experts mais curieux, nous étions en quelques sortes obligés de gouter !

Flor de Caña, Abuelo, et autres Botran sont donc venu satisfaire notre curiosité. Et nous avons constaté un autre point commun entre ces rhums, c’est leur prix. La petite bouteille (375 cl) coûte en moyenne 5 € (vous voyez bien que nous ne sommes pas des soiffards !). Pour le Flor de Caña (Nicaragua), les amateurs préféreront le 8 ans d’âge à peine plus cher que le basique (5 ans d’âge) et bien meilleur, mais de notre humble point de vue le Botran (Guatemala) est un ton au dessus de la mêlée et il reste notre préféré.

Nous n’avons pas gouté le Centenario, produit au Costa Rica, qui est parait-il excellent. Car il faut bien admettre que le Costa Rica se détache des autres pays d’Amérique Centrale. La cuisine de rue y est quasiment absente et la nourriture de pauvres se trouve chez Mac-Do ou autres chaines de pizza, par conséquent leur rhum n’est pas à 5€ la bouteille. Par ailleurs, dans ce plus « américanisé » (relation de cause à effet ?) des pays que nous avons visité, il n’y a pas non plus de piments. Alors que toutes les cuisines de rues des pays voisins proposent invariablement une « salsa picante » et les étals des marchés différentes variétés de « chile » (notre préféré est le « chile habanero »), le Costa Rica fait bande à part. Nous pourrions aussi faire un palmarès des pays les plus bordéliques, de celui où l’état des routes est le moins effrayant, un podium des pays où une autre « tradition » permet de se déplacer à 4 ou plus sur une seule moto (sans casque évidement), ou encore celui où les sourires spontanés s’expriment le plus souvent (c’est sans doutes celui-là qui serait le plus difficile à départager)… Mais en haut de page il est écrit : « la route du rhum » et en plus c’est l’heure de l’apéro !

19- Et dieu dans tout ça ?

Maintenant « qu'on sait ce qu'on sait », pour être tout à fait franc, on n'était pas hyper détendus à l'idée de repasser au Honduras. Pourtant, avec un pauvre petit transit (moins de 200 km d'une frontière à l'autre), nous avons décidé d'y faire une révision des...

18- Arriba Bukele !

Dans ce demi-tour qui n'en est pas un, il y a une vraie nouveauté pour nous : Le Salvador. Comme tout le monde nous avons entendu beaucoup de choses sur leur président, fraichement réélu : Nayib Bukele. Un « dictateur cool », selon lui, qui a pour l'essentiel...

17- On fait demi-tour, ou pas ?

On a beau considérer ce voyage comme une boucle en Amérique Centrale, il reste que brutalement on peut tout à fait considérer que, en vrai, nous faisons demi-tour. D'ailleurs, vu le nombre restreint de routes, il y a effectivement des lieux où nous passerons pour la...

16- Vieux con !

Smartphone et GPS, maps-me, Booking, Hostel world, etc. Par le passé, nous avions déjà constaté le stade du voyageur 2.0, mais la magie de l'internet ne s'arrête jamais. Car de la même façon qu'il est entendu que désormais il est possible de travailler ou de trouver...

14- Panama (bis)

Ultime pays de cette suite d'Etats qui constituent l'isthme panaméricain, le nom du Panama se confond souvent avec celui du canal. Peut-être parce que le canal est plus connu que le pays lui-même ? Après tout, qu'est-ce qu'il peut bien y avoir dans ce pays à part son...

13 – L’oncle Sam

Après 3 mois et 6000 km de route, nous venons d'entrer au Panama, notre dernière frontière pour la première partie de ce voyage à travers l'Amérique Centrale, puisque c'est ici que se rejoignent notre précédent voyage et celui-ci. C'est donc un peu notre mi-temps à...

12- Costa Rica, « la pura vida »

« Un pays sain, une vraie démocratie, une économie dynamique, où les biens sont partagés. Éducation, santé, développement durable, droits civiques…, dans bien des domaines le Costa Rica est en avance sur son temps. Le pays a renoncé à son armée en 1948 et a ouvert son...

11- Sandinista !

Comme un caillou dans la chaussure auquel on s'habitue, ce n'est qu'en retrouvant de vraies ambiances paisibles que l'on mesure une tension passée. C'est exactement ce que nous avons ressenti en entrant au Nicaragua. Il y a du monde dans les rues le soir, les bars ont...

10- La religion ou la violence ?

Les recommandations officielles de la France vis-à-vis du Honduras décrivent donc le pays de la façon suivante : « La criminalité est souvent le fait de bandes (les « maras ») et liée au trafic de stupéfiants et aux extorsions de fonds. Ces dernières se manifestent...

09- Honduras nous voilà !

Pour notre entrée au Honduras, nous sommes arrivés à Copán, tout près de la frontière du Guatemala. En fait « Copán Ruinas » comme le dit l'appellation officielle. Car, comme on peut s'en douter, il y a un site de ruines Maya à proximité. Or cette proximité de la...
Show Buttons
Hide Buttons