« Un pays sain, une vraie démocratie, une économie dynamique, où les biens sont partagés. Éducation, santé, développement durable, droits civiques…, dans bien des domaines le Costa Rica est en avance sur son temps. Le pays a renoncé à son armée en 1948 et a ouvert son 1er parc national au début des années 1970. C’est aujourd’hui le pays le plus égalitaire d’Amérique latine ».

Voila un extrait de présentation choppé sur le net qui donne le ton sur l’image qui colle à ce pays. Aussi, c’est avec une curiosité doublée d’une pointe d’appréhension que nous avons franchi la frontière du Costa Rica. Sa réputation de « pays écolo » qui a laissé une part majeure au tourisme nous rendaient particulièrement curieux. Les énergies renouvelables comblent la quasi totalité des besoins en électricité du pays et c’est bien le seul pays où nous avons vu des stations de recharges pour voitures électriques (même si je n’ai remarqué aucune voiture électrique !), c’est dire l’importance d’image de « pays propre » qui est revendiquée… En contrepartie, la réputation auprès des voyageurs d’être un pays cher nous a d’entrée de jeu poussé à en conclure que notre passage y serait de courte durée. Et il faut bien admettre que cette réputation est vraiment justifiée ! Car si le secteur du tourisme apporte une part essentielle à l’économie du Costa Rica, ce tourisme provient pour l’essentiel d’Amérique du nord (USA, Canada) et attire donc des vacanciers de courts séjours (et donc prêts à cramer des devises) attirés par un écotourisme autour d’une nature préservée (les parcs nationaux occupent 60% du territoire). Bref, le Costa Rica (la côte riche??) c’est beau mais, pour des crevards comme nous, c’est cher !

Alors pour ne pas défoncer complètement notre caisse de bord, on s’est trouvé un camping un peu pourri en bord de mer mais sur une authentique plage de bâtard. Et du coup nous aussi nous avons profité de l’eau à 30° en regardant les apprentis surfers se vautrer dans les vagues. Aux alentours, les hôtels proprets drainent une population qui porte des tenues décontractées mais immaculées pour aller dîner au resto sur la plage. Pendant que nous adoptions une posture plus proche de celle des « Tuche à Monaco » si vous voyez ce que je veux dire !

Il reste que, d’une frontière à l’autre, la traversée du Costa Rica représente environ 500 km. Aussi, même en trainant un peu, après une semaine où nous avons même envisagé nous priver de bière pour faire des économies (envisagé seulement, hein!), nous avons changé de pays pour continuer à picoler. Ouf, on a vraiment flippé !

19- Et dieu dans tout ça ?

Maintenant « qu'on sait ce qu'on sait », pour être tout à fait franc, on n'était pas hyper détendus à l'idée de repasser au Honduras. Pourtant, avec un pauvre petit transit (moins de 200 km d'une frontière à l'autre), nous avons décidé d'y faire une révision des...

18- Arriba Bukele !

Dans ce demi-tour qui n'en est pas un, il y a une vraie nouveauté pour nous : Le Salvador. Comme tout le monde nous avons entendu beaucoup de choses sur leur président, fraichement réélu : Nayib Bukele. Un « dictateur cool », selon lui, qui a pour l'essentiel...

17- On fait demi-tour, ou pas ?

On a beau considérer ce voyage comme une boucle en Amérique Centrale, il reste que brutalement on peut tout à fait considérer que, en vrai, nous faisons demi-tour. D'ailleurs, vu le nombre restreint de routes, il y a effectivement des lieux où nous passerons pour la...

16- Vieux con !

Smartphone et GPS, maps-me, Booking, Hostel world, etc. Par le passé, nous avions déjà constaté le stade du voyageur 2.0, mais la magie de l'internet ne s'arrête jamais. Car de la même façon qu'il est entendu que désormais il est possible de travailler ou de trouver...

15- La route du rhum (et du piment)

Ok, je devine déjà les sourires en coin à peine dissimulés et les moqueries assumées des plus taquins nous traitant de soiffards ou pire encore ! Pourtant, ça n'a rien à voir avec ce que vous pouvez imaginer ! Voyager c'est s'intéresser aux cultures locales et quoi de...

14- Panama (bis)

Ultime pays de cette suite d'Etats qui constituent l'isthme panaméricain, le nom du Panama se confond souvent avec celui du canal. Peut-être parce que le canal est plus connu que le pays lui-même ? Après tout, qu'est-ce qu'il peut bien y avoir dans ce pays à part son...

13 – L’oncle Sam

Après 3 mois et 6000 km de route, nous venons d'entrer au Panama, notre dernière frontière pour la première partie de ce voyage à travers l'Amérique Centrale, puisque c'est ici que se rejoignent notre précédent voyage et celui-ci. C'est donc un peu notre mi-temps à...

11- Sandinista !

Comme un caillou dans la chaussure auquel on s'habitue, ce n'est qu'en retrouvant de vraies ambiances paisibles que l'on mesure une tension passée. C'est exactement ce que nous avons ressenti en entrant au Nicaragua. Il y a du monde dans les rues le soir, les bars ont...

10- La religion ou la violence ?

Les recommandations officielles de la France vis-à-vis du Honduras décrivent donc le pays de la façon suivante : « La criminalité est souvent le fait de bandes (les « maras ») et liée au trafic de stupéfiants et aux extorsions de fonds. Ces dernières se manifestent...

09- Honduras nous voilà !

Pour notre entrée au Honduras, nous sommes arrivés à Copán, tout près de la frontière du Guatemala. En fait « Copán Ruinas » comme le dit l'appellation officielle. Car, comme on peut s'en douter, il y a un site de ruines Maya à proximité. Or cette proximité de la...
Show Buttons
Hide Buttons